Si vous souhaitez nous contacter…

Nous pouvons vous aider (gratuitement !) à développer cette méthode de prière, par exemple par des ateliers de formation, virtuels ou sur place ou en répondant à vos questions. N’hésitez pas à nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous.

Nom

Adresse email

Votre message

Le père Leonardo Nardín s.j est né en 1964 en Argentine. Il a reçu sa vocation en pratiquant les Exercices Spirituels à l’âge de 16 ans. Entré chez les Jésuites, il étudie en Argentine et en Europe et se retrouve à son retour aumônier dans plusieurs établissements scolaires catholiques. C’est à cette occasion qu’il commence, en 1998, à adapter les E.S à un public scolaire. Face à l’enthousiasme des enfants, des parents et des écoles, il commence à former, en tant que guides de la prière, des parents mais aussi progressivement des adolescents habitués à pratiquer cette « prière ignatienne » nom qu’il a donné à cette méthode. Aidé par plusieurs collaborateurs, il rédige un manuel, crée un blog et diffuse sa méthode hors du milieu strictement scolaire et hors des frontières de l’Argentine. Il est aujourd’hui responsable du réseau des établissements scolaires jésuites d’Argentine et d’Uruguay. Depuis toujours « à l’école de Jorge Bergoglio », il a le souci des plus démunis.

Nathalie Raymond est née en 1970 en France. Après une agrégation et un doctorat de géographie elle enseigne en Amérique Latine et en France. Suite à une conversion radicale à l’âge de 40 ans, elle revient à l’Eglise catholique dont elle s’était éloignée 28 ans plus tôt (avec la ferme intention de ne jamais y revenir!), progressivement elle abandonne sa « vie d’avant », démissionne de l’Education Nationale en 2017 et se met au service de l’Eglise universelle en fonction des besoins rencontrés, notamment au Vietnam, en Inde (dans des monastères bénédictins) en Ethiopie (avec les Salésiens) et en Amérique du Sud. Elle œuvre également à la diffusion de la Parole et à construire des ponts fraternels entre les différents membres du Corps du Christ. C’est ainsi par exemple, qu’avec l’aide des moniales du monastère Nossa Senhora da Paz (à côté de São Paulo), elle réalise un ouvrage de lectio divina illustré par l’artiste brésilien Cláudio Pastro (paru aux Editions St Léger). Elle rencontre le père Leonardo en mars 2020, fait le mois d’Exercices Spirituels avec lui et ressent un appel de Dieu à diffuser sa méthode de prière pour les enfants et ceux qui leur ressemblent, dans le monde francophone. 


de la lettre de saint Paul apôtre aux Philippiens (3, 814):

« Frères, tous les avantages que j’avais autrefois, je les considère comme une perte à cause de ce bien qui dépasse tout : la connaissance du Christ Jésus, mon Seigneur. À cause de lui, j’ai tout perdu ; je considère tout comme des ordures, afin de gagner un seul avantage, le Christ, et, en lui, d’être reconnu juste, non pas de la justice venant de la loi de Moïse mais de celle qui vient de la foi au Christ, la justice venant de Dieu, qui est fondée sur la foi. Il s’agit pour moi de connaître le Christ, d’éprouver la puissance de sa résurrection et de communier aux souffrances de sa Passion, en devenant semblable à lui dans sa mort, avec l’espoir de parvenir à la résurrection d’entre les morts. Certes, je n’ai pas encore obtenu cela, je n’ai pas encore atteint la perfection, mais je poursuis ma course pour tâcher de saisir, puisque j’ai moi-même été saisi par le Christ Jésus. Frères, quant à moi, je ne pense pas avoir déjà saisi cela. Une seule chose compte : oubliant ce qui est en arrière, et lancé vers l’avant, je cours vers le but en vue du prix auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus. »